LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS €70 ET EN EUROPE DÈS €130

Recherche

L’alimentation post-partum : comment retrouver l’énergie et prendre soin de soi !

SOMMAIRE DE L'ARTICLE :

  • Pourquoi faire attention à mon alimentation après l’accouchement ?
  • Manger varié, équilibré et chaud : la clé du succès ?
  • Alimentation post-partum et allaitement : on change quoi ?

Le post-partum est désormais pleinement considéré par les femmes comme le quatrième trimestre de la grossesse. Épuisement physique et mental, deuil d’un accouchement parfois idéalisé, manque de sommeil, variations hormonales, découverte de la vie avec un bébé ou adaptation à un enfant supplémentaire et retour au travail en filigrane… Rien n’est facile, tout est exigeant. Entre fatigue, tabous post-naissance et bouleversements affectifs, c’est le moment où jamais de prendre soin de vous ! Le saviez-vous ? À elle seule, l’alimentation post-partum vous permet de retrouver les pleins pouvoirs : énergie, santé et bonne humeur, elle joue sur tous les tableaux !

Pourquoi faire attention à mon alimentation après l’accouchement ?

alimentation post-partum

Accoucher est une épreuve intense pour le corps. Si vous donnez naissance par voie basse, l’effort physique est violent et long. Si votre bébé vient au monde par césarienne, vous subissez une intervention chirurgicale lourde. Dans les deux cas, le choc émotionnel est profond. Dans les deux cas, vous puisez énormément dans vos réserves

Pendant votre grossesse, vous avez pris soin de bien manger pour apporter à votre enfant toutes les vitamines et les nutriments essentiels à sa croissance. Vous allez maintenant devoir soigner votre alimentation pour apporter la même attention à votre corps.

Peut-être carencée, sans doute débordée, avec, en tout cas, une grande envie de vous faire chouchouter, bien manger fera le plus grand bien à votre corps, à votre cœur et à votre esprit.

Manger varié, équilibré et chaud : la clé du succès ?

D’un point de vue physiologique, manger chaud facilite la digestion. De nombreuses cultures associent d’ailleurs la chaleur au post-partum pour son pouvoir réconfortant et reconstituant. Donc, même si vous accouchez en plein été, cuisinez, faites-vous préparer ou faites-vous livrer de bons petits plats mijotés, des soupes et des bouillons, des ragoûts et des dahls à base de légumes, de viandes tendres et de légumineuses qui vous feront du bien.

À l’image de vos repas de grossesse, votre alimentation post-partum doit être aussi variée et équilibrée que possible. Pour faire le plein en vitamines et micronutriments essentiels et retrouver l’énergie, on pense donc à manger des :

  • protéines pour récupérer un bon tonus musculaire,
  • glucidespour un bon niveau d’énergie,
  • du bon gras et des oméga 3 (avec, parmi eux le DHA ou acide docosahéxaéonique) pour revitaliser les tissus,
  • du fer, du calcium, des vitamines A, B, C et D ainsi que du zinc pour le bon fonctionnement de l’organisme,
  • fibres pour mieux digérer et pour favoriser la satiété.

Anticipez avec des plats congelés à réchauffer

Parce qu’une fois de retour à la maison avec bébé dans les bras, vous n’aurez sans doute ni le temps ni l’envie de passer 30 minutes en cuisine, anticipez au maximum vos repas, en vue notamment, de la fin du congé paternité de votre conjoint.

Vous êtes équipée d’un grand congélateur ? À mi-parcours de votre grossesse, faites de la place et consommez régulièrement ce qu’il contient. Vous pourrez ensuite le remplir des plats que vous aimez, agrémentés de probiotiques et d’épices soigneusement choisies pour réveiller en douceur votre corps : curcuma, gingembre, cannelle, cardamome ou poivre noir… N'hésitez pas ! Elles ont aussi le bon goût d’être anti-inflammatoires. Une fois le temps du post-partum venu, il ne vous restera plus qu’à décongeler et réchauffer vos repas.

Pensez aussi au bouillon ou bone broth, qui se conserve en bocal ou en pot sous vide, mais aussi au congélateur, bien ficelé dans des sacs adaptés. Riche en minéraux et en collagène, il est l’allié de votre récupération post-accouchement. Et c'est autant de temps gagné pour câliner votre bébé

Misez sur les snacks et les superaliments

Entre les repas, vous aurez peut-être envie de grignoter. Pour éviter de céder aux sirènes du sucre, des chips ou du soda, rien de tel que le snack bio. Déjà tout prêt, il comble les petits creux et remplace même occasionnellement le repas que vous n’avez pas le temps de prendre ou de cuisiner.

Vous partez en balade en famille ? Vous pratiquez la poussette à roller ? Hop, glissez une barre de céréales pré & post natal riche en DHA, ou un cube de cacao cru riche en magnésium, dans votre poche ! L'un et l'autre vous garantissent le petit boost d’énergie nécessaire dès que vous en ressentez le besoin.

Parmi les super aliments, on compte également les baies de goji, la myrtille et le cassis, le chou kale et les graines germées, sans oublier les algues, comme la spiruline et la chlorella

snacks jolly mama

Évitez les excès et mettez votre corps au repos

Pour bien faire, faites l'impasse sur les aliments inflammatoires, excitants ou difficiles à digérer, tout en n’oubliant pas que la nourriture post-partum doit rester gourmande et satisfaisante.

Les sodascomme les sucres raffinés qu’ils contiennent sont donc à oublier, de même que les produits industriels et transformés, ou encore les viandes rouges ou grasses. Le café et le thé noir peuvent être remplacés par des infusions, tandis que l’alcool reste prohibé, surtout si vous allaitez. Enfin, les crudités et les produits froids ou humides (produits laitiers, fromage, boissons froides…) peuvent être restreints durant les premières semaines du post-partum, aussi appelées « mois d’or ».

Le mois d’or s’étire au fil des quarante jours qui suivent l’accouchement et symbolise une période de transition. C’est un moment délicat de fatigue et de chamboulements, où chacun prend soin de la nouvelle mère, où celle-ci prend conscience de son nouvel état, où la rencontre mère-enfant s’opère, où le corps se remet progressivement d’avoir donné la vie. Le mot d’ordre est donc repos. Un repos fondamental pour vous, pour votre bébé et pour votre allaitement, si vous souhaitez le mettre en place.

Alimentation post-partum et allaitement : on change quoi ?

Dans la majorité des cas, ce qui est bon pour vous en période post-partum, est bon pour votre bébé allaité.Simple non ?

Notez quand même que, chez certains bébés, les protéines de lait provoquent une intolérance qui a pour conséquence un RGO ou des coliques intenses. Vous pouvez aussi ralentir votre consommation de poisson et choisir les plus petits. Riches en oméga 3 et DHA, les poissons contiennent aussi du mercure qui peut passer dans votre lait. Ajoutez à votre liste d'aliments à surveiller la sauge, le persil, l’oseille et la menthe qui ralentissent la lactation, et vous savez tout.

Une dernière chose à garder en tête : l’hydratation. En période de post-partum et que vous allaitiez ou non, boire de l’eau et des jus de fruits frais est essentiel à la reconstitution des tissus, à votre hydratation, ainsi qu’à une bonne digestion.

Section
Drop element here!

Que recherchez-vous ?

Suisse (CHF CHF)
français
Langues/Languages
français
  • English
  • français
Devises/Currencies
CHF CHF
  • AUD $
  • CAD $
  • USD $
  • EUR €
  • GBP £
  • CHF CHF