LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS €70 ET EN EUROPE DÈS €130

Recherche

Mon bébé à des coliques, comment le soulager ?

 

Les coliques du bébé sont un trouble bien connu des jeunes parents, même de ceux qui ne les ont jamais expérimentées. Impressionnantes, elles provoquent des douleurs vives, des pleurs intenses et des mouvements caractéristiques chez le nouveau-né, pas toujours facile à apaiser. Si bien entendu, médecins, pédiatres et autres professionnels de la petite enfance sont votre meilleur recours pour l’aider, voici quelques conseils, astuces et bons réflexes pour soulager les coliques de bébé.

Coliques du bébé : ce que c’est et pourquoi ça fait souffrir nos bébés

Les coliques du nourrisson ressemblent à s’y méprendre aux coliques dont vous pouvez souffrir après un excès alimentaire, seule leur cause diffère. Douleurs, gaz et ballonnements causent chez le très jeune enfant de grosses crises de larmes. Si tous ne sont pas concernés, nombreux sont les petits bébés à être confrontés aux coliques.

La raison à ces douleurs dont on se passerait bien est encore relativement inconnue. Médecins et spécialistes sont partagés entre :

Bébé qui a des coliques et qui pleure
  • L’immaturité du système digestif et nerveux des bébés,
  • un microbiote intestinal moins riche,
  • la quantité d’air avalé pendant le biberon,
  • la fermentation du lait maternel dans l’estomac et l’alimentation de la maman pour les bébés allaités,
  • de possibles intolérances alimentaires aux protéines du lait de vache par exemple…
 Ce n’est rien de dire que les incertitudes sont nombreuses. Il se pourrait également que certaines bactéries en surnombre jouent un rôle dans l’apparition des coliques du bébé. Mais là encore, les résultats ne sont pas tranchés. 

Une seule chose est sûre, la douleur provoquée est intense, suffisamment pour mettre les nerfs et les cœurs de toute la famille à rude épreuve.

Des symptômes caractéristiques à repérer

Impressionnantes surtout par leur violence et parce qu’elles se déclenchent très tôt dans la vie de l’enfant – parfois dès la naissance, le plus souvent aux alentours de 3 semaines et jusqu’aux environs de 4 ou 5 mois – les coliques du nourrisson sont reconnaissables au comportement particulier qu’elles provoquent.

Elles se produisent généralement en fin de journée et presque toujours, très rapidement après les repas. Bébé se tortille dans tous les sens et replie nerveusement les jambes vers le ventre.

Ballonné, il souffre de gaz qui semblent le soulager pour un court moment. Peu de temps après les avoir expulsés, la douleur revient.

Pour l’exprimer, le nourrisson pleure et crie à pleins poumons. Son visage congestionné est souvent rouge sous l’effet de la crispation et de la souffrance. Même son sommeil peut être agité. Il peut lui arriver de se réveiller en hurlant. Souvent désemparés – on les comprend – les parents ne trouvent pas toujours comment calmer leur bébé.

 Mais, des siècles d’amour et d’observation des enfants sont tout de même parvenus à nous transmettre quelques pistes pour soulager les coliques du bébé. 

 

5 gestes pour apaiser les douleurs de coliques chez le nourrisson

 

Rien n’est plus difficile que de voir souffrir son enfant sans savoir quoi faire. En matière de coliques malheureusement, pas de recette miracle. Pourtant, en fonction des bébés et du moment, certains gestes peuvent apaiser et même faire complètement refluer la douleur.

Créer rapidement une ambiance apaisante

Dès la fin du repas, si vous remarquez que bébé montre des signes d’inconfort ou de douleur, installez une ambiance zen et douce autour de vous. Tirez les rideaux ou baissez les volets, diffusez la berceuse préférée de votre bébé et apportez-lui son doudou ou sa tétine pour le réconforter.

Faire de votre avant-bras un hamac pour le bercer

Il s’agit d’une position étonnante souvent adoptée par les papas dont les avant-bras semblent faits pour ça. Pour calmer bébé, allongez-le, ventre contre avant-bras, la tête dans votre main et les membres étendus de part et d’autre du bras.

Accompagnée d’un léger bercement ou d’un déplacement régulier à travers la maison, cette posture, par la pression qu’elle exerce sur le ventre et la chaleur qui l’accompagne, parvient souvent à apaiser les bébés et pas uniquement en cas de coliques.

Lui masser le ventre

Installez bébé confortablement. Allongé sur sa table à langer, sur votre lit ou même sur un tapis épais, il se trouve face à vous. Avec le plat de la main, massez son petit ventre doucement dans le sens des aiguilles d’une montre.

Soyez patient. La chaleur de votre peau et ce mouvement circulaire reproduisant le sens biologique du transit, feront peut-être leur effet. L’effet est similaire si vous croisez les jambes de votre enfant et les remontez doucement vers l’abdomen, en décrivant là encore des mouvements arrondis.

Ces massages ont l’avantage de favoriser l’évacuation des gaz et donc, de soulager la douleur. Pour un contact encore plus agréable, ajoutez quelques gouttes d’huile d’amande douce.

Utiliser la chaleur d’une bouillotte

Voilà une technique qui fonctionne bien, sur différentes douleurs et à tout âge. Selon nous, la bouillotte fait partie des indispensables à toujours avoir à la maison. Maux de dos, douleurs de règles, fatigue et coliques du nourrisson, elle est efficace pour tout ou presque.

Attention toutefois à bien choisir une bouillotte pour bébé et à la proposer juste tiède pour éviter tout risque de brûlure. Dans une bouillotte à eau par exemple, faites simplement couler de l’eau chaude sans la passer dans une bouilloire. Vérifiez toujours sa température (comme pour le biberon) sur votre poignet ou sur votre ventre et n’utilisez qu’une bouillotte emmaillotée pour qu’elle n’entre pas en contact direct avec la peau de bébé.

Tenter le câlin en écharpe de portage

Dans une écharpe de portage, glissez bébé et tentez une séance de peau à peau pour le calmer. Si les grands-mères parlaient d’emmaillotage, la séance de cocooning l’a remplacé avec les mêmes effets bénéfiques.

Contre vous bébé écoute votre cœur, se laisse bercer et rassurer. Dans la plupart des cas, il finit par s’endormir pour un moment de répit.

Surveiller ses repas

L’une des pistes pour expliquer l’apparition des coliques chez le bébé est l’air avalé au moment du biberon. Accumulé en trop grande quantité dans l’estomac, il serait à l’origine des ballonnements et des douleurs.

Pour éviter ce problème, redressez un peu bébé dans vos bras au moment du repas et utilisez des tétines anti-coliques. Les tétines Elhée sont par exemple équipées d’une valve adaptée pour réduire le volume d’air absorbé et faciliter la digestion.

Les coliques du nourrisson peuvent aussi concerner les bébés allaités ! Si, pendant longtemps on les a cru réservées aux enfants nourris au biberon, on sait aujourd’hui que les petits qui prennent le sein en souffrent eux aussi. Une cause donc, à ne pas écarter si l’enfant allaité souffre après avoir mangé. Quoi qu’il en soit, ne changez pas le mode d’alimentation de votre enfant sans avoir pris conseil auprès de votre médecin. C’est particulièrement vrai pour le choix du lait en poudre.

Vers qui se tourner si les coliques de bébé persistent ?

Si malgré vos essais et votre bonne volonté, la situation ne s’améliore pas rapidement, n’hésitez pas à consulter pour trouver la meilleure solution et soulager votre bébé.

Le pédiatre est votre premier recours en cas de problème de santé du bébé et à plus forte raison du nouveau-né. Après avoir écarté les différentes causes possibles de douleurs à l’abdomen (pathologie, reflux…), il pourra poser le diagnostic des coliques et y apporter une solution. Un changement de lait infantile ou une prescription d’homéopathie peuvent en faire partie. Une vidéo publiée par La Maison des Maternelles en novembre 2020, explique par ailleurs très bien, le positionnement de ce médecin, spécialiste de la santé des bébés.

La Protection maternelle et infantile (PMI) est elle aussi un excellent interlocuteur, notamment pour vous rassurer et vous orienter dans l’apprentissage des meilleurs gestes de réconfort à apporter à votre bébé. Les infirmières en puériculture, les médecins et les sages-femmes (entre autres) qui y travaillent vous font profiter de leur précieuse expérience auprès de nombreux bébés.

Le petit plus de l’ostéopathe !

Chez Elhée, nous aimons tout particulièrement tout ce qui est doux pour les bébés. Les biberons ronds, le silicone médical, les langes en coton biologique… Aussi, quand il s’agit de trouver une solution aux pleurs parmi les plus déchirants des tout petits, nous disons oui ! Bien entendu, chaque bébé est différent de même que ses ressentis et ceux de ses parents.

Ainsi, quand en janvier nous avons rencontré Olivier Darmont, ostéopathe périnatal passionné par son métier, nous avons été ravies d’apprendre que sa spécialité pouvait venir à bout de bien des troubles chez le nourrisson, le jeune enfant et la femme enceinte. Nous en avions d’ailleurs parlé ensemble dans une vidéo que je vous repartage ici.

 Et oui, l’ostéopathie peut vous aider à soulager bébé de ses douleurs intestinales en travaillant sur les tensions et les blocages du corps, notamment au niveau des intestins et du bassin.

Et puisque l’ostéopathie est une discipline médicale naturelle et non invasive basée sur des techniques de manipulation douces, vous ne risquez rien à essayer. De nombreux parents ont constaté un réel mieux-être de leur bébé presque immédiatement, dans les jours suivant la première consultation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Que recherchez-vous ?

Salvador (USD $)
français
Langues/Languages
français
  • English
  • français
Devises/Currencies
USD $
  • AUD $
  • CAD $
  • USD $
  • EUR €
  • GBP £
  • CHF CHF