LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS €70 ET EN EUROPE DÈS €130

Recherche

Ostéopathie périnatale : une méthode prouvée pour soulager les maux de bébé

 

Ostéopathe pendant une séance d'ostéopathie périnatale

Vous le savez, chez Élhée notre objectif fondamental est le bien-être des bébés. Et qui dit bien-être, dit sommeil suffisant et de qualité, alimentation saine et en quantité, mais aussi sérénité.

Pourtant, si la naissance d’un enfant fait partie des quelques moments puissants et magiques d’une vie, il arrive qu’elle s’accompagne de petits tracas et désordres qui peuvent compliquer voir gâcher, les premières semaines de bébé. Coliques du nourrisson, troubles du sommeil, de l’alimentation ou encore bronchiolite, vous renvoient peut-être à quelques nuits hachées ponctuées de regards désemparés.

Néanmoins, le XXIe siècle et ses nombreux progrès en matière de santé, offre différentes alternatives aux jeunes parents qui cherchent à soulager les maux de leur jeune enfant. L’ostéopathie en fait partie. Plus exactement l’ostéopathie périnatale, discipline holistique, dédiée au bien-être du nourrisson et de la jeune (ou future) maman.

Pour en savoir plus sur cette méthode de soin 100 % naturelle basée sur une connaissance profonde du corps humain, nous avons eu le plaisir de rencontrer Olivier Darmont, ostéopathe diplômé spécialisé en périnatalité. Son interview est à retrouver dans la catégorie IGTV de notre compte Instagram Élhée.

 

L’ostéopathie, c’est quoi ?

Très en vogue ces dernières années, l’ostéopathie est de plus en plus souvent citée comme LA solution à de nombreux maux : stress, fatigue chronique, douleurs dorsales, abdominales et gynécologiques, migraine, mais aussi stérilité fonctionnelle. La discipline est également citée comme une aide précieuse pour la préparation à l’accouchement et les soins du nourrisson.

Non invasive, l’ostéopathie est une technique de soin manuel et naturel.

Son but ? Préserver ou rétablir par différentes techniques de manipulation, le fonctionnement optimal et l’équilibre physique comme physiologique du corps.

Pour l’ostéopathe le corps est un tout sur lequel le moindre dysfonctionnement peut avoir des répercussions globales. Ainsi, la discipline traite — ou prévient — les douleurs et troubles fonctionnels avec pour but, un mieux être général. Les motifs de consultation sont donc nombreux et peuvent relever d’un problème ou d’un inconfort d’ordre :

  • squelettique,
  • articulaire,
  • musculaire,
  • viscérale,
  • respiratoire,
  • circulatoire
  • nerveux…

Selon Olivier Darmont, l’ostéopathie peut être définie comme un « art thérapeutique qui vise à conserver, restaurer et améliorer l’état de santé »

Une spécialité différente de la kinésithérapie

Quelquefois confondues — et pour cause, les deux disciplines se basent sur la manipulation du corps avec les mains — l’ostéopathie et la kinésithérapie présentent des particularités distinctes et complémentaires.

Dans le cadre d’une consultation post-partum par exemple : l’ostéopathe favorise la récupération physique de la jeune maman après l’accouchement en redonnant de la mobilité au corps et aux tissus (notamment au niveau du bassin et des tissus pelviens). Il rétablit ainsi un bon équilibre de fonctionnement.

Le kinésithérapeute de son côté, intervient sur le volet rééducation et renforcement musculaire, par exemple au niveau du périnée.

Du point de vue légal, les kinésithérapeutes sont des professionnels de santé encadrés par le Code de la santé. Leurs actes peuvent être pris en charge par la Sécurité sociale.

Les ostéopathes en tant que professionnels libéraux, dispensent des soins non remboursés par la Sécurité sociale, mais de mieux en mieux pris en charge par les complémentaires de santé.

Consulter un ostéopathe dès la naissance, est-ce possible ?

C’est autorisé et même recommandé ! Olivier Darmont s’est par ailleurs fait une spécialité de ce qu’il appelle les « check-up » de tous petits bébés dès 10 ou 15 jours. Selon lui, cette première consultation serait la plus importante et pourrait ainsi — dans la majorité des cas, quand tout va bien — être la seule.

Il est important de rappeler que l’ostéopathie périnatale est une discipline très douce, loin des contorsions et des craquements que nous avons tendance à imaginer. D’ailleurs, la majorité des bébés apprécie ce travail effectué pour leur mieux-être et nombreux sont les parents à sortir des cabinets d’ostéopathie, étonnés par la rapidité d’apaisement de leur nouveau-né.

Pour soulager les traumatismes possibles lors d’une naissance difficile, de nombreux ostéopathes plaident dorénavant pour une consultation ostéopathique pédiatrique dès les premiers jours de vie.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie pédiatrique ?

Seance d'ostéopathie chez le nourrisson, massage du pied

Pour savoir dans le détail à quoi vous attendre en vous rendant à votre premier rendez-vous chez un ostéopathe pour bébé, installez-vous confortablement dans le canapé avec un café, connectez-vous au compte Instagram du bibRond Élhée et laissez-vous porter par les mots et la passion d’Olivier Darmont. Il est encore celui qui parle le mieux de son métier.

Voici tout de même une version condensée de ses explications. Rassurez-vous, un rendez-vous périnatal chez l’ostéopathe n’est ni complexe ni traumatisant, bien au contraire.

  1. Temps d’échange

Tout commence par un dialogue avec le ou les parents présent(s). Si vous n’étiez pas suivie avant et pendant votre grossesse, c’est le moment pour vous d’évoquer les 9 derniers mois et de parler de votre accouchement, de la façon dont il s’est déroulé, mais aussi de la façon dont vous l’avez vécu. Apportez le plus d’éléments en votre possession comme votre dossier médical, le dossier de suivi obstétrique et votre carnet de santé.

  1. Temps d’observation de bébé

C’est maintenant au tour de bébé de « discuter » avec son ostéopathe. En position allongée il est détendu. Son corps et sa posture naturelle donnent alors de nombreuses indications au spécialiste. Olivier Darmont nous confiait ici commencer par le bas du corps — petits pieds bien ouverts, genoux mobiles, bassin dans l’axe, densité du ventre — puis remonter vers les épaules, les bras et le crâne, en scrutant à chaque instant, la respiration, la mobilité, la souplesse et l’harmonie de chaque zone et du corps dans son ensemble.

  1. Temps de manipulation

Après avoir effectué les tests cliniques classiques pour savoir si le tout petit est en bonne santé et s’il peut le prendre en charge, l’ostéo bébé réalise son bilan ostéopathique lequel se rapporte à l’équilibre général du nouveau-né. Il repère ce qui est « bloqué, serré, déséquilibré ou pas en place » et, à l’aide de différentes techniques toujours douces, libère les points de fixation, lève les tensions et favorise la détente tissulaire pour une bonne croissance.

À la suite de cette première consultation périnatale, un projet thérapeutique peut être mis en place selon les besoins du nourrisson. Dans le même temps, les effets du premier rendez-vous ne tardent pas à se faire sentir, bien souvent dans les heures qui suivent pour les très jeunes bébés.

Dans l’idéal, une consultation de suivi sera mise en place au moment de la diversification alimentaire (autour de 5 mois) afin de vérifier le bon placement du diaphragme, de l’œsophage, le bon fonctionnement de l’estomac et écarter tout risque de colique.

Chaque grande étape de la vie de votre enfant, ses premiers pas ou plus tard le début de sa scolarité, seront autant d’occasions de rencontrer à nouveau votre ostéopathe.

Le conseil d’Olivier Darmont :

« Nous avons tous nos capacités de digestion des manipulations. Les nouveau-nés eux, ont une capacité de digestion de séance bien plus rapide. Un bébé qui va mieux peut se relâcher instantanément et montrer très tôt un bien-être plus parlant et un sommeil plus serein. »

Quels maux de bébé peuvent être soulagés par l’ostéopathie ?

Ostéopathie périnatale avec Olivier Darmont

L’ostéopathie n’a donc rien d’une science magique. Elle puise ses racines au cœur d’enseignements millénaires et sa popularité auprès du soulagement et du bien-être ressentis par les patients. Mais qu’en est-il du nouveau-né ? Quels maux, troubles et tensions peuvent être soulagés par une séance d’ostéopathie périnatale pour bébé ?

Reflux/RGO

Le RGO (reflux gastro-œsophagien), se caractérise par une remontée du bol alimentaire assez rapidement après la prise du repas. Ce problème, bien connu des pédiatres, peut être dû à une immaturité de l’appareil digestif, mais aussi à un problème mécanique lié au diaphragme ou au clapet situé à la jonction entre l’œsophage et l’estomac. Parfois compliqués à gérer, les reflux alimentaires entraînent pleurs, douleurs et inquiétudes des parents.

L’ostéopathie est indiquée pour vérifier qu’il n’existe aucune pression, aucun blocage, qui provoquerait des difficultés de digestion.

Un changement de lait pour les bébés nourris au biberon, l’utilisation de tétines adaptées comme la tétine physiologique, ou le fait de surélever légèrement la tête du jeune enfant dans son lit, peuvent aussi vous aider.

Difficultés de succion

Si l’allaitement est un véritable moment de tendresse et d’intimité privilégiée entre une maman et son bébé, il arrive que sa mise en place soit compliquée par certaines difficultés de position, ou de prise du sein.

Une visite chez l’ostéopathe peut vous aider à déculpabiliser et à mieux comprendre la situation. Après avoir vérifié l’absence de souci physique tel qu’un frein de langue trop serré, le thérapeute va observer votre nourrisson et déterminer par exemple, s’il peut suffisamment ouvrir la bouche, si la mobilité de sa tête est suffisante pour adopter une position confortable et si le réflexe de succion est bien installé.

Pour faciliter la prise du sein, testez différentes positions d’allaitement (en berceau, en cavalier, allongés sur le côté…) et déposez quelques gouttes de lait sur votre mamelon, mais surtout, donnez-vous tout le temps nécessaire.

Vous passez au biberon ? Associez votre lait – ou le lait infantile de votre choix – au bibROND Élhée. Grâce à un design tout en rondeur et une texture douce, il éveille les sens et offre une véritable alternative pour des repas plus sereins.

Coliques du nourrisson

Dès les premières semaines de vie, les coliques du nourrisson peuvent s’installer. En fin de journée et au coucher, bébé pleure beaucoup, son visage est rouge, il est crispé… tout chez lui indique une vive douleur.

Une séance d’ostéo — toujours réalisée avec douceur — peut débloquer l’intestin et le bassin du nourrisson en permettant un meilleur placement et un fonctionnement optimal des organes de la digestion.

Ici aussi, un changement de lait ou l’adoption de tétines anti-coliques peut être bénéfique. Une nouvelle séance pourra d’ailleurs être programmée au moment de la diversification alimentaire pour un ventre libre et sans contrainte.

Troubles du sommeil

Chez le nourrisson les troubles du sommeil ont des origines variées et pas toujours simples à identifier. Coliques, constipation, douleurs ORL, torticolis, inconfort en position allongée… Après un temps d’observation minutieux et à l’aide de mouvements lents et délicats, l’ostéopathe périnatal en manipulant bébé, va pouvoir lui apporter un soulagement significatif et durable.

Plagiocéphalie

La plagiocéphalie — ou syndrome de la tête plate — peut être observée sur un côté ou à l’arrière du crâne de bébé. Elle s’installe au moment de l’accouchement en cas de difficultés lors du passage, peut être une conséquence de l’utilisation d’instruments (spatules, forceps, ventouses…) celle d’une préférence de l’enfant pour un côté ou un autre, être liée au torticolis du nourrisson ou encore résulter d’un temps important passé sur le dos.

Là encore, par des manipulations douces et sans danger, l’ostéopathe va pouvoir prévenir et corriger les dysfonctionnements crâniens et le torticolis associé s’il existe, pour un meilleur équilibre du cors du nourrisson.

Depuis 1994, la Haute Autorité de Santé recommande de coucher les nouveau-nés sur le dos, et ce, afin de diminuer considérablement les risques de mort subite du nourrisson. Toutefois, en journée il est important de les stimuler pour leur éveil, mais aussi pour éviter l’apparition d’une plagiocéphalie.

À ce propos, le portage est une solution de plus en plus plébiscitée par les spécialistes et les parents pour son côté pratique et ses bénéfices multiples. Dans son écharpe de portage, bébé est en mouvement, tout contre vous et sans cesse stimulé. La position verticale est aussi un facteur important pour une meilleure digestion, une bonne respiration et le travail du port de tête.

Enfin, porter bébé offre une transition douce après l’accouchement et ses 9 mois de fusion mère/enfant, ainsi qu’une bonne alternative au couchage dorsal et donc, une solution toute trouvée au syndrome de la tête plate.

De la naissance à 15 kg, Studio Roméo propose par exemple des écharpes de portage physiologiques en coton 100 % biologique. De quoi prolonger le lien créé in utero par la pratique du peau à peau.

Bronchiolite

Chaque année, la bronchiolite amène nombre de parents et de bébés, aux portes des urgences pédiatriques. Aussi, il existe un grand débat quant à la meilleure façon de soigner cette affection respiratoire aux symptômes parfois impressionnants.

La rééducation chez le kinésithérapeute en fait partie. Toutefois, pour faciliter le travail, l’ostéopathe peut être consulté en amont. Son intervention va permettre une meilleure respiration du bébé, par le relâchement des tensions installées dans le diaphragme.

Le conseil d’Olivier Darmont :

« En ostéopathie on soigne une personne, on ne soigne pas un symptôme. Le rythme de consultation est donc patient dépendant, nourrisson dépendant. Toutefois, en consultant deux fois par an, vous améliorez votre état de santé et faites de la prévention intelligente. »

Faut-il consulter un ostéopathe spécialisé en périnatalité ?

Au moment de choisir votre praticien, le plus important est la confiance que vous lui accorderez. Ayez confiance en ses compétences et en ses choix. Tous les ostéopathes sont à même d’offrir une séance de qualité à un nourrisson. Si ce n’est pas le cas, le bon professionnel saura vous recommander à un confrère plus compétent ou spécialisé.

De la même façon, soyez à l’écoute de votre ressenti et de celui de votre bébé. Si vous n’êtes pas suffisamment à l’aise, si vous n’êtes pas d’accord avec ce que dit ou fait l’ostéopathe que vous consultez, ou si votre bébé ne parvient pas à se détendre, changez de cabinet jusqu’à trouver la bonne personne.

Grossesse et ostéopathie périnatale : le droit d’aller mieux, tout le temps

Nourrisson qui se fait masser le dos chez l'ostéopathe après la naissance

En tant qu’ostéopathe périnatal, Olivier Darmont nous a gentiment – et efficacement – éclairés sur la pratique d’une spécialité thérapeutique qui gagne à être connue. Selon lui, l’ostéopathie offre à chacun le « droit d’aller mieux » à tout moment, et spécialement lorsqu’une femme est enceinte. Vous pouvez donc consulter un ostéopathe spécialisé en périnatalité avant, pendant et après votre grossesse.

Avant, évoquez avec lui ou elle votre désir d’enfant. L’ostéopathie périnatale peut faire partie des solutions pour lutter contre l’infertilité et des accompagnements bénéfiques tout au long par exemple, d’un protocole FIV (fécondation in vitro).

Pendant la grossesse, un bon rythme de consultation peut être d’un rendez-vous à chaque échographie avec une dernière consultation environ 1 mois avant le terme prévu, et ce, pour une bonne préparation à l’accouchement.

Enfin, l’ostéopathie post-partum est d’un grand secours notamment pour favoriser une bonne récupération physique, empêcher l’adhérence des cicatrices en cas de césarienne, favoriser le retour de chaque organe à sa place, retrouver des appuis harmonieux, rééquilibrer le centre de gravité… Votre premier rendez-vous peut avoir lieu dès 15 jours à 1 mois à la suite d’un accouchement physiologique sans complication.

Aussi, n’oubliez jamais que l’ostéopathe est entièrement à votre écoute. En cas d’accouchement difficile ou traumatique, après une césarienne en urgence… il est tout à fait possible d’éviter certaines zones douloureuses dans un premier temps.

Après ce bel entretien pour lequel nous remercions encore chaleureusement Olivier Darmont, selon nous, l’ostéopathie périnatale devrait être systématiquement recommandée, qu’en pensez-vous ?

Crédits photo :

Olivier Darmont – Pexel – Unsplash et Constance Bonnotte, photographe professionnelle pour l’image mise en avant.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Que recherchez-vous ?

Allemagne (EUR €)
français
Langues/Languages
français
  • English
  • français
Devises/Currencies
EUR €
  • AUD $
  • CAD $
  • USD $
  • EUR €
  • GBP £
  • CHF CHF