LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS €70 ET EN EUROPE DÈS €130

Recherche

Quel biberon anti reflux choisir pour soulager bébé ? 

SOMMAIRE DE L'ARTICLE :

  • D'où vient le reflux chez les bébés ?
  • Les origines du reflux 
  • Les symptômes du reflux chez les bébés ?
  • Lutter contre le reflux gastrique pour soulager bébé
  • Consulter un médecin ou une spécialiste de la petite enfance
  • La position de bébé après le biberon 
  • L’alimentation de bébé
  • Le choix du biberon anti reflux
  • Les meilleurs biberons anti reflux
  • Ce qu’il faut retenir sur le reflux chez les bébés

Dès les premières semaines, les bébés peuvent être en proie à ce que l’on appelle des reflux. Impressionnants et déroutants pour les jeunes parents, ils peuvent parfois même amener à se poser certaines questions.

Est-ce que bébé vomit ? Est-ce qu’il manque de nutriments indispensables à son bon développement ? Est-ce que l’allaitement maternel favorise ces reflux ? Ou est-ce qu’au contraire, nourrir bébé avec du lait en poudre ne serait finalement pas propice à une bonne alimentation ?

Nous allons vous détailler dans l’article suivant d’où viennent les reflux et quelles sont les solutions à mettre en place pour soulager les douleurs provoquées chez votre enfant.

D'où vient le reflux chez les bébés ?

Les origines du reflux 

Il est normal de s’inquiéter les premières fois où l’on est confronté.e aux reflux, parfois impressionnants, chez le nourrisson. D’autant plus que personne ne parle réellement de ce phénomène pourtant répandu aux futurs parents durant les neuf mois de grossesse.

 Dans un premier temps, il convient de se rassurer sur le sort des nouveau-nés. Non, bébé n’a pas vomi son repas. Les quantités recrachées ne sont en réalité qu’une infime partie de ce qu’il a ingéré et elles ne risquent donc pas de priver le bébé des nutriments essentiels à son développement.

 En outre, le fait d’allaiter son enfant au sein ou de préférer donner un biberon de lait industriel ne permet pas de garantir à cent pour cent et de manière scientifique qu’il y ait une réelle différence dans l’apparition d’un reflux.

Bébé est simplement confronté à un reflux externe, qu’il faut dissocier d’un reflux interne, ou reflux “silencieux”. Ce dernier passe bien souvent inaperçu puisqu’il reste dans la gorge de l’enfant. Derrière toutes ces appellations se cache une explication d’ordre physiologique.

 En effet, le système digestif d’un enfant étant immature, son clapet prévenant ce genre de remontées n’est pas encore tout à fait opérationnel. Parfois, le volume retrouvé sur sa turbulette peut être très impressionnant. Dans les formes les plus prononcées, bébé peut subitement recracher sous forme de jet ce qui paraît être la totalité de son repas.

Bébé n’a également pas encore développé suffisamment de tonus musculaireet ne tient donc pas correctement sa tête. Ces éléments sont tous des explications médicales apportées par les médecins pour tenter de comprendre l’origine des reflux.

Les symptômes du reflux chez les bébés

En plus de souiller ses vêtements et accessoirement ceux de ses parents, bébé pourra parfois manifester des signes cliniques.

En réalité, ce n’est pas le reflux en lui-même qui est douloureux mais l’acidité qui le compose. Cette acidité va à terme provoquer une irritation puis une inflammation douloureusede son œsophage.

  • Bébé crie, pleure, se tortille et devient pâle temporairement. 
  • Il peut être en proie à une toux chronique, suscitée par l’irritation de la paroie de l'œsophage. 
  • La position horizontale lui semble inconfortable. Le reflux remonte en effet bien plus facilement lorsque votre enfant est allongé
  • Il peut arriver que votre enfant fasse la grimace et sorte sa langue à tout bout de champ. Il machouille et paraît ruminer. 

Après l’apparition de ces symptômes, il ne tarde généralement pas à expulser par voie orale une partie du contenu de son repas prédigéré.

Cette dernière donnée varie en fonction du temps écoulé entre son repas et la régurgitation.

Celle-ci peut parfois dégager une odeur de lait tourné, ce qui n’arrange en rien le confort de la situation. Une fois le reflux extériorisé, l’enfant se calme et les symptômes s’atténuent.

Nourrisson qui pleure a cause des reflux

Lutter contre le reflux gastrique pour soulager bébé

En plus d’une immaturité du tube digestif, plusieurs autres facteurs favorisent l’apparition du reflux. Heureusement, il est possible d’avoir une autorité sur ces variantes et agir en conséquence.

Pour maximiser les chances de soulager bébé, il faut agir à plusieurs niveaux : 

Consulter un médecin ou un spécialiste de la petite enfance

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le reflux n’est pas à prendre à la légère car il est douloureux pour bébé. Cela nécessite donc d’obtenir avant toute chose un avis médical.

Celui-ci permettra de définir s’il s’agit d’un reflux gastro-oesophagienou si bébé ne souffre que de simples régurgitations associées à des gaz intestinaux par exemple.

Un nouveau-né n’étant pas doté de l’usage de la parole, ses cris et ses pleurs sont pour lui l’unique moyen de d’alerter sur sa condition.

Par conséquent, l’interprétation personnelle des parents ne peut se soustraire au diagnostic des professionnels de santé.

La position de bébé après le biberon 

Il est préconisé de toujours verticaliser bébé au moins vingt minutesaprès chaque tétée ou biberon, en tenant son enfant contre soi, sa tête contre l’épaule droite par exemple avec la main droite venant se caler juste derrière son crâne. La main gauche doit alors venir en renfort sous ses fesses et ses petites jambes viendront entourer la taille de son père ou de sa mère pour une meilleure stabilité.

 Certains spécialistes iront même jusqu’à conseiller de tenir bébé dans cette position pendant une demi-heure. En agissant ainsi, les risques que bébé régurgite sont grandement limités car il lui est permis de faire son “rot” et d’évacuer une grande partie de l’air ingéré lors de son repas.

L’alimentation de bébé

Il existe des laits plus épais et anti-régurgitationsdisponibles dans le commerce. Le fait d’ajouter des céréales dans le lait de son enfant en respectant les posologies mentionnées par le fabricant permet également d’épaissir les préparations et de limiter les régurgitations.

 Attention toutefois à ne pas en abuser car ces préparations sont en général très sucrées. Un grand choix de céréales est néanmoins disponible. On retrouve par exemple du riz ou encore du quinoa, qui constituent tous deux une alternative intéressante si par exemple votre bébé présente une intolérance au gluten.

 Il est notamment possible d’intervenir sur l’aspect quantitatif des repas. Un bébé avec beaucoup de reflux est peut-être un bébé qui boit beaucoup et trop vite. Faire des pauses permet de l’inciter à faire un premier “rot” au milieu de la tétée avec la méthode de portage décrite dans le point précédent.

En agissant de cette façon, on réduit aussi le risque de coliques chez bébé.

Pour en savoir plus sur le meilleur biberon anti colique à adopter, nous vous invitons à lire l’article juste ici pour le bien-être de votre enfant 

Le choix du biberon anti reflux

En proposant des biberons anti reflux, les reflux diminuent sensiblement. Très pratiques, la plupart de ces biberons sont étudiés pour alimenter bébé de façon à limiter l’air entrant et ainsi permettre à l’estomac de recevoir en douceur sa ration de lait sans formation de bulles.

Comment ? Il existe différents systèmes permettant de minimiser le reflux.

Les meilleurs biberons anti reflux

Afin de prévenir les reflux, il faut avant-tout limiter les risques que bébé n’ingère de l’air en buvant. En effet, en plus de provoquer l’apparition de coliques, l’air se déplaçant dans l’estomac des nouveau-nés constitue une force supplémentaire qui brasse le contenu avalé et favorise ainsi sa remontée vers l’oesophage. 

Pour éviter cela, certaines marques proposent des biberons dotés d’une paille amovible. D’autres ont préféré l’ajout d’une valve qui crée un vide et se place au fond du biberon.

La tétine est également un accessoire à ne pas sous-estimer. Sa forme et son débit jouent un rôle primordial dans le passage de l’air lors de la succion. Une tétine à débit lent sera à préférer pour chaque nouveau-né. 

La forme du biberon lui-même est également un critère important. Les biberons en S sont spécialement étudiés pour que le lait reste vers la tétine même lorsque bébé est nourri dans une position verticale. 

Attention, le biberon utilisé seul ne pourra pas empêcher l’apparition d’un reflux. C’est en combinant chaque solution citée précédemment qu’il est possible d’atteindre un résultat concluant.

Ce qu’il faut retenir sur le reflux chez les bébés

 Le reflux n’est pas un phénomène grave en soi mais peut plomber le quotidien et celui de bébé.

De plus, il est douloureux et doit être solutionné pour ne pas évoluer en œsophagite.
D’origine physiologique, il est néanmoins possible de contribuer à améliorer le confort de son enfant en : 

verticalisant bébéaprès chaque repas.

- lui apportant une alimentation légèrement plus solide et structurant ses repas en réduisant d’une part les quantités puis en espaçant les heures de prises. (se référer à un avis médical avant toute prise de décision concernant l’alimentation de votre tout-petit)

- Optant pour un biberon anti refluxvisant à protéger bébé du risque de régurgitation après chaque repas. Les biberons Élhée remplissent pleinement cette fonction. Leur forme ergonomique et leur tétine limitent le passage de l’air lors de la succion.

Bonne nouvelle ! Le reflux s’estompe en général autour des six mois de bébé ! 

Que recherchez-vous ?