LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS €70 ET EN EUROPE DÈS €130

Recherche

La motricité libre : pourquoi et comment offrir l’autonomie à son bébé

SOMMAIRE DE L'ARTICLE :

  • La motricité libre c’est quoi ?
  • Les prérequis : un environnement sécurisé et… c’est tout
  • Le matériel de puériculture non adapté
  • La motricité libre en bref

Le 7 mars dernier, nous accueillions en Live sur Instagram, Caroline, kinésithérapeute et fondatrice du CAPP, pour centre pluridisciplinaire d’accompagnement holistique de la femme et de la famille, à Tassin-la-Demi-Lune près de Lyon. Au gré d’une heure et quart de discussion dense et riche en enseignements, nous avons évoqué ensemble la motricité libre du bébé et du jeune enfant jusqu’à 3 ans.

La motricité libre c’est quoi ?

Motricité de bébé

La motricité libre est un concept bienveillant qui tend à revenir en force ces dernières années. Depuis la naissance jusqu’aux 3 ans des enfants et même après, il s’agit de les laisser libres de leurs mouvements le plus souvent possible. Sans entraves, ils évoluent dans un environnement favorable au développement du schéma corporel, de la motricité et de l’autonomie, à leur rythme.

Les prérequis : un environnement sécurisé et… c’est tout

Comme Caroline nous l’a démontré pendant le Live Instagram à retrouver sur notre compte @elhee_france, pratiquer la motricité libre avec votre bébé est littéralement donné à tout le monde et n’offre que des avantages. Puisque le principe premier est de laisser le nourrisson — dès sa naissance — libre de bouger et de découvrir d’abord son corps et ensuite son environnement, vous n’avez besoin d’aucun équipement ou presque, juste d’attention. Votre nouvel essentiel ? Un tapis de sol plutôt ferme sans accessoire. La motricité libre laisse en effet à la porte le tapis d’éveil moelleux et son arche aux couleurs pastel, pour se recentrer sur un type de tapis beaucoup plus sobre.

Le saviez-vous ? Jusqu’à 3 mois environ, bébé voit en noir et blanc. Les couleurs rouge et verte apparaissent aux alentours de 3 mois, puis les autres, progressivement, vers 5 ou 6 mois.

Vous pratiquez le yoga ou la gym à la maison ? Si oui, vous utilisez peut-être un de ces tapis lisses, pensés pour ne pas glisser et être facilement nettoyés. C’est exactement ce qu’il faut à votre bébé ! Dès les premières semaines, allongé sur le dos, il regarde, écoute et tourne la tête librement à droite et à gauche, quand vous lui parlez. Pour en profiter pleinement et permettre à votre bébé d’évoluer en toute sécurité, libérez l’espace autour de vous. Retirez tout ce qui pourrait tomber ou être agrippé et éloignez les animaux domestiques durant ces temps d’éveil. Ils n’en seront que plus riches d’échanges entre vous et votre enfant.

Vous allez faire des économies !

Ce n’est évidemment pas le but premier, mais la motricité libre peut aussi vous permettre d’économiser de l’argent. Comme l’explique très bien Caroline dans notre vidéo, une grande partie du matériel de puériculture n’est finalement pas vraiment utile ou pas tout à fait adaptée aux bébés, tout simplement parce qu’elle gêne ou contraint leurs mouvements à l’excès.

Fan des matériaux et des concepts écoresponsables ? Vous allez aimer le minimalisme de la motricité libre, autant que la composition 100 % clean du bibRond Élhée.

Un matériel de puériculture pas toujours adapté

Une partie du matériel de puériculture courant est en contradiction avec la motricité libre car trop fixes, trop contraignants ou même inutiles. Vous voulez pratiquer la motricité libre avec bébé ? En tant que kinésithérapeute, Caroline vous recommande de laisser au placard, de revendre ou ne pas acheter les articles suivants :

motricité du bébé à 4 pattes
  • le tapis d’éveil, trop mou il gêne les mouvements et les déplacements des bébés,
  • le transat, le nourrisson y est attaché avec une possibilité limitée de bouger, de plus, il est souvent installé dans une position semi-assise qui ne lui convient pas,
  • l’arche de jeux et le mobilefixent le regard et l’attention alors que bébé a besoin d’être stimulé et de bouger de tous les côtés,
  • le cosy utilisé comme poussette ou comme lit d’appoint, en dehors de la voiture où il est utile, il empêche totalement les mouvements des enfants,
  • les vêtements trop grands, trop serrés ou trop raides qui ne facilitent pas les déplacement.

Vous ne voulez pas vous séparer de l’un ou de l’autre ? Une solution est d’en réduire le temps d’utilisation afin de conserver de larges plages de motricité libre pour votre bébé.

La motricité libre : les bienfaits sur sa santé

La philosophie même de la motricité libre, est de ne proposer ni d’imposer à bébé, aucun mouvement qu’il n’a pas appris tout seul. Par exemple, il est déconseillé d’asseoir un enfant qui ne sait pas le faire seul, sans aide extérieure. Pour bien comprendre et maîtriser la position, il doit d’abord passer du dos au ventre et réussir à ramper. Ensuite, il pourra essayer de s’asseoir.

En clair, pour être à l’aise et développer entièrement son schéma corporel (reconnaître et utiliser ses deux bras, mains et jambes dont il n’a pas conscience à la naissance) un bébé a besoin d’expérimenter, ce que lui permet la motricité libre. Si ses jouets lui sont toujours donnés dans la main droite, par le côté droit, il aura tendance à ne pas utiliser la main gauche parce que son schéma corporel reste incomplet. S’il est toujours installé sous une arche de jeux positionnée bien en face de lui, il n’y a aucune raison pour qu’il tourne la tête à droite, ou à gauche.

Ainsi, un bébé qui se tourne toujours du même côtédans son lit (parce que c’est de ce côté que se trouve l’entrée de sa chambre, où la fenêtre) ou qui reste trop souvent allongé sur le dos sans bouger la tête, risque de développer une plagiocéphalie, un syndrome courant encore appelé, syndrome de la tête plate. Pratiquer ou mettre en place des espaces de motricité libre chez vous, vous permet d’éviter ou d’adoucir ce type de symptômes. Encouragez-le par exemple en lui parlant de l’autre côté, en changeant le sens de son lit ou en le tournant sur son matelas, s’il ce dernier est installé contre un mur.

Grâce à la motricité libre, chaque bébé, chaque enfant apprend à se mouvoir en harmonie avec ses capacités, apprend de ses échecs, de ses chutes, mais surtout de ses victoires. Pour un enfant en confiance avec son corps.

La motricité libre en bref

Vous l’aurez compris, la motricité libre porte bien son nom. Il s’agit, pour vous, d'observer et de laisser votre bébé évoluer comme il le souhaite. Votre plus grand rôle ? Assurer sa tranquillité et sa sécurité pendant ses séances d’exercices. Pour pratiquer, rien de plus simple.

  • Apprenez à repérer les 5 grandes étapes de la motricité : la position allongée sur le dos à la naissance, le retournement puis le plat ventre, le bébé qui se met à ramper puis à faire du 4 pattes et enfin la position debout qui mène vers la marche.
  • Respectez son rythme sans intervenir : proposez, mettez à disposition, mais ne forcez pas et ne faites pas à sa place.
  • Offrez-lui un environnement favorable, sécurisé et sans contrainte avec un tapis de sol ferme, installé dans une pièce confortable et sûre pour votre bébé.
  • Votre enfant gagne en confiance : étape après étape, succès après succès, il prend la route de l’autonomie.
  • Une fois mobile, accompagnez votre enfant avec des tenues adaptées pour faciliter ses des mouvements : choisissez par exemple des habits près du corps et souples, body grenouillère... et laissez-le évoluer pieds nus dès que possible.

Voilà ! La motricité libre c’est un peu de tout ça. Apprendre à ressentir son corps et à l’utiliser seul, comme un grand, à son rythme, au plus près de la connaissance de soi, dès la naissance.

Que recherchez-vous ?

Suisse (CHF CHF)
français
Langues/Languages
français
  • English
  • français
Devises/Currencies
CHF CHF
  • AUD $
  • CAD $
  • USD $
  • EUR €
  • GBP £
  • CHF CHF